Quatre ans après la sortie de son dernier album « Volta », la chanteuse islandaise BJÖRK, nous annonce l’arrivée de « BIOPHILIA » en septembre. Mais afin de mettre en appétit ses fans, elle nous dévoile son premier single: « Crystalline ».

Elle a renouvelé pour cela, sa collaboration avec le cinéaste Michel Gondry pour son clip, après « Human Behaviour » ou « Isobel »…

Réalisé en stop motion, ce clip est à l’image des 2 artistes: expérimental et envoûtant. Ils fusionnent leur singularité et explorent  images et sons, dans une ambiance cosmique.

A mes yeux, ce sont des avant-gardistes et nous aident à pousser les limites du son et de l’image, jusqu’à en oublier la réalité.

Pour écouter Bjork ou voir du Gondry, rien ne sert de croire qu’il faut adhérer à leur univers: souvent délirant, déjanté, il faut juste se laisser porter par leur performance, débordante de sensibilité. Oublions les limites et allons vers l’extrême et l’exubérance: imaginons des planètes, des atomes, des météorites dorées qui remplissent des cratères lunaires… et entrons en sympathie avec les notes métalliques du décor.

La performance ne s’arrête pas là, et après j’arrête avec mon blabla, la quasi totalité de son album a été enregistrée avec un Ipad. Lors de sa tournée, Björk utilisera également, de nombreux instruments spécialement fabriqués pour son album, comme un orgue contrôlé par électronique ou un pendule de neuf mètres utilisant la gravité pour créer des motifs musicaux.

Donc, si quelqu’un veut me faire plaisir, j’ai toujours rêvé de la voir en concert, à bon entendeur…

Allez, c’est parti…

C’est aussi sympa de voir le making of.