Cher Steve,

J’en ai gros sur la pomme depuis que j’ai appris que tu en voulais à ce nouveau restaurant diététique implanté au Grand Duché.
Tu te paies notre pomme, c’est bien ça?
Apple a day est un restaurant, pas une société informatique.
Il fournit des repas, pas d’ iPad.
Penses-tu sincèrement que le consommateur soit susceptible de confondre un scampi curry avec un mac mini?

Qu’il lui viendrait à l’esprit de manger un mac book pro à la place d’une salade de quinoa bio?
Crois-tu qu’il est possible d’écouter de la musique avec deux tranches de jambon cru dans les oreilles en lieu et place des écouteurs iPod?
Imagines-tu un instant un client entrer chez appleaday pour demander l’incroyable iPhone 4 en blanc?

Cette entreprise n’est pas plus haute que 3 pommes et tu cherches déjà à la faire tomber (dans les pommes).

Steve, coupons la pomme poire  en deux : nous t’invitons à venir croquer la pomme d’amour dans le restaurant et si cela ne te suffit pas, il faudra que tu envisages de changer de nom, « fraise », c’est pas mal non?

Sinon, rien à voir , mais n’oublie pas de nous envoyer le nouvel iPhone très vite.

Bien à toi,

Si vous êtes au courant de « l’affaire », vous avez compris l’objet de ce billet, sinon, il faut commencer votre lecture par ceci.