Paris2024

Le logo officiel de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques 2024 a été dévoilé la semaine dernière.

Réalisé par l’Agence Dragon Rouge, il a habillé l’Arc de Triomphe le 9 février en soirée.

Ce logo revêt une charge émotionnelle forte avec l’appropriation de la Tour Eiffel. Si certains peuvent regretter un manque de prise de risques, le choix de ce symbole est judicieux car il est reconnaissable par tous notamment à l’étranger.

Sans compter qu’en creusant un peu, on peut se rendre compte que cette forme délivre d’autres messages plus subtils. Le pictogramme montre ainsi également un « 2 » et un « 4 » pour la date des JO.

Il y a également une référence aux origines des JO selon le magazine Etapes, car il peut être vu comme le symbole de Jupiter « ♃ », représentant lui-même la lettre Zeta.  Or, les JO ont été créés au VIIIème siècle avant JC et étaient organisés en l’honneur de… Zeus.

Ce logo s’inscrira-t-il positivement dans l’histoire des JO ? L’histoire des logos de l’avènement est en effet plutôt tumultueuse. Par exemple, on se rappellera le plagiat du logo pour Tokyo 2020).

Un internaute a d’ailleurs décidé de gâcher la fête dès le lendemain sur twitter. Il a ainsi dénoncé la ressemblance du logo avec celui de 4 Global une société londonienne de de consulting qui s’occupe notamment d’évènement sportifs :

Le site « Arrêt sur Image » livre une comparaison des deux logos :

plagiat-logo-jo-paris-2024

Si la ressemblance semble troublante, le directeur de création chez Dragon Rouge, Kheireddine Sidhoum, l’ayant confirmé à GQ Magazine, peut-on réellement parler de contrefaçon ? Oui et non, pour plusieurs raisons telles l’orientation du pictogramme ou la difficulté de trancher entre la copie, le plagiat inconscient ou tout simplement la coïncidence. Je vous invite d’ailleurs à lire l’excellent billet de Graphéine ou la tribune d’Olivier Bruel pour Infopresse.

En attendant, rencontre fortuite, inspiration ou pas, l’histoire de ce logo est entachée par ces soupçons… Et c’est bien dommage.