Publicité Perrier, une nouvelle source de plaisir - bad buzz

« Quand on parle de plaisir, la taille compte toujours. Un groupe de femme nous livre ses secrets pour atteindre le plaisir ultime. » Non, vous n’êtes pas en train de lire le résumé du dernier Dorcel mais… La présentation d’une publicité pour Perrier, mise en ligne le 17 juin !

Le contenu du spot est d’ailleurs tout aussi délicat… On voit un groupe de jeunes femmes discutant de quelque chose qui leur procure du plaisir et qu’elles ont toutes à la maison. Elles parlent taille et goût (d’un objet dont le nom n’est pas dévoilé au début), s’interrogeant pour savoir si la taille compte… « du moment où ça rentre ».

Sous-entendus graveleux, voir « pervers » selon certains. Pas de finesse… Quand les internautes ne se fendent pas d’un simple « quelle grosse merde ». Les critiques et les commentaires acerbes sont nombreux sur les réseaux sociaux engendrant un véritable bad buzz. Certains vont même jusqu’à dire que cette pub est sexiste… Nous souhaitons bon courage au CM.

Tout le monde semble unanimement d’accord pour dire que Perrier et son agence Ogilvy sont allés trop loin dans le « porn food ». On pardonne beaucoup à l’humour, pour peu qu’il soit… drôle. Ici, ce n’est pas le cas. C’est juste un peu lourd et mal écrit.

Ce qu’on retiendra de notre côté, c’est que finalement, cette pub n’est pas tant graveleuse et sexiste que ça. Elle est juste médiocre pour une si grande marque… Elle n’offre rien de neuf, n’a pas d’originalité et surfe sur un concept éculé sans prise de risques. On en oublierait presque le produit : la nouvelle canette de Perrier, « Slim Can ».

Cette année, Perrier ne remportera sûrement pas un « Cannes Lion 2014 ». Cependant, qu’on aime ou pas, la marque a réussi à faire parler d’elle… Est-ce suffisant pour une bonne communication ? Pour nous, la réponse est NON (il n’y a qu’à revoir cette pub de Veet pour s’en rappeler)

Et vous que pensez-vous de cette publicité ?