Le Super Bowl a eu lieu dimanche dernier. Comme chaque année, l’évènement résonne en Europe notamment pour son concert de mi-temps. Un show confié cette année à Lady Gaga icône (entre autres) de la communauté LGBT. Un comble au pays de Donald. Une pétition avait d’ailleurs été lancée pour l’écarter (près de 50 000 signatures). En vain. Mais ce n’est pas le seul pied de nez au nouveau président américain.

Plusieurs marques ont ainsi diffusé des spots publicitaires que l’on pourrait qualifier de critiques envers le décret migratoire de Trump… Donnant un caractère très politique (et inhabituel) à la grande messe américaine.

Voici quelques unes de ces publicités

#weaccept d’Airbnb

« Nous pensons que qui que vous soyez, d’où que vous soyez, qui que vous aimiez, ou en qui vous croyiez, nous avons tous notre place, plus vous acceptez, plus le monde est beau ». 

Une publicité incroyable, véritable pied de nez à Trump, qui révèle un réel engagement de la part de la société.

D’ailleurs, si le message n’est pas passé, Brian Chesley, directeur général d’Airbnb a tweeté qu’ils allaient verser 4 millions de dollards sur 4 ans à une ONG qui aide les réfugiés dans le monde, le Comité international de secours (IRC).


Enfin, les utilisateurs d’Airbnb (comme moi) ont reçu un mail envoyé par « The founders of airbnb » dont l’objet est « Ensemble pour une communauté ouverte et tolérante ». Cette newsletter renvoie à une lettre ouverte dont vous trouverez le contenu ici.

Budweiser

Budweiser, l’une des marques de bière les plus populaires des Etats-Unis, nous a habitué à des publicités drôles et loufoques. Cette année, le sérieux est de mise mais aussi le rappel des racines de la marque.

La pub raconte en effet l’arrivée de son fondateur allemand Adolphos Busch en Amérique.

84 Lumber

84 Lumber est une entreprise spécialiste des matériaux de construction. Sa publicité met en scène une mère et sa fille fuyant leur pays.

La Fox craignait un scandale et a fait le choix de censurer cette publicité refusant de diffuser sa fin.

84 Lumber a donc invite les téléspectateurs a se rendre sur son site afin de visionner la fin du spot :

Des publicités qui, en dehors de leur engagement, sont malheureusement révélatrice d’une époque.