La RATP a lancé son “vie de merde” dédié aux transports en commun.

Sobrement intitulé “Cher voisin de transport”, le site permet à tous les usagers du réseau RATP de déclamer griefs et anecdotes en tout genre : voisin qui prends toute la place, qui raconte sa vie de couple au téléphone et qui n’épargne aucun détail à nos oreilles, qui bouscule, etc…

Chacun peut donc s’adresser aux chers déposeurs de déchets, sans gêne, bousculeurs, gêneurs sonores et impolis (catégories d’anecdotes) de manière anonyme.

De quoi calmer les esprits, permettre à ceux qui se taisent dans les transports de dire enfin ce qu’ils pensent et de se défouler… En 600 caractères. Les visiteurs du site peuvent ensuite commenter chaque message ou voter (“je l’ai déjà fait”, “j’aimerai que ça change” et “je ne voie pas où est le problème”).

De quoi rappeler évidemment “vie de merde” avec ses “Je valide c’est bien une vie de merde” ou “Tu l’as bien mérité”. Comme sur VDM, il est aussi possible de voir les contributions les plus récentes ou les plus populaires. Mais, la comparaison s’arrête là.

En effet “Vie de merde” regroupe beaucoup d’anecdotes du quotidien, et souvent avec beaucoup d’humour et ironie. Ce qui n’est pas forcément le cas du site “Cher voisin de transport” qui lui s’adresse à un segment de la population qui en a marre de se coltiner des « voisins » irrespectueux.

Qu’à cela ne tienne, le site est tout de même bien foutu et l’ambiance est agréable. Les grandes images en banner illustrent très bien le but du site. Bref, on sait tout de suite ou on se trouve et pourquoi on est là.

Seulement, je pense que l’intérêt est (très) vite limité. On lit une anecdote, deux voire même trois. On compatit en se disant que oui ça nous arrive tous les jours dans le bus ou le train. On carresse l’idée de faire pareil pour le réseau transfrontalier… Et puis on zappe bien vite le site parce qu’il n’apporte rien de nouveau et que finalement, VDM c’est bien plus drôle.

Et puis, depuis quand la RATP est devenue professeur d’éducation civique ?