Je ne vais pas vous rebattre une fois de plus les oreilles avec des « oh comme cet été est pourri », « on aurait mieux fait de partir à la Costa Brava » ou « l’herbe est plus verte chez le voisin », non.
Au 4a, on a trouvé la solution anti-déprime.

Je suis d’un naturel optimiste, j’essaie constamment de trouver un côté positif aux évènements pourris, oui, vous l’aurez compris: je suis un idiot.

Et pourtant…
Rendons-nous compte ensemble de certains des bienfaits de cet été qu’on dira « tempéré » (j’ai entendu un « polaire »?):

blasé des vacances?
Beaucoup d’entre nous partent en vacances et n’en profitent même plus: « Le soleil? On en a déjà plein à Luxembourg! » ou « Je vais passer mon weekend au lac à Esch s/ Sûre ». Sérieusement, grâce à cet été, à peine sorti de l’avion, nous ne sommes plus que joie et dépaysement!

l’air conditionné
Enfin, plutôt, l’absence d’air-co dans les bureaux. La canicule? Non merci! Des journées à rester collé à sa chaise? Que nenni!
Merci cher été 2011, la température cette année fût constante et agréable!

les barbecues
Franchement, qui aime ça? On s’oblige tous, le beau temps revenu à tenter d’allumer un feu, et quand le charbon est à température optimale (45 minutes… au bas mot), on en fait quoi? Des thuringers! OUI! Ces pauvres boudins/saucisses blancs au goût improbable. Allez? Nous avons tous adoré passer juillet avec une délicieuse choucroute (aaah les mettwursts!), en chaussettes et col roulé, non?

les glaces chez h2a
J’ai un peu dévié, mais c’est bien de ça dont je voulais vous parler; ici on a décidé de narguer l’été, on mange des glaces à toutes les sauces, qu’il pleuve ou qu’il vente, et en plus, ce sont des glaces maison.

La voilà, la recette du bonheur: quelques cornets, une bonne recette au chocolat (merci Tatie!) et une poignée de bons compagnons autour de tout ça…

Allez, promis, la prochaine fois, on vous invite!

Toute la collec’ de photos, ici.