Mes Loubout’ ont failli se désintégrer ce matin quand elles se sont retrouvées face à des espadrilles.
Oui, des espadrilles.
J’ai la décence de ne pas citer le nom du graphiste homme qui vient d’arriver à l’agence et qui a osé commettre cette super fashion mistake sévèrement punie par la brigade du style.
Je ne suis pas sans ignorer que Muccia (Prada) en a fait un objet ultra conceptuel super trendy mais au départ, c’était quand même LA chaussure des fantassins espagnols puis des mineurs du nord de la France.
C’était très bien ainsi.
Les créateurs ne sont pas obligés de décliner tous les basiques.
Et les graphistes «branchés» de relayer la tendance instantanément.

Je profite de ce post pour décréter une loi applicable tout de suite : Les tongs oui, les espadrilles non, même le vendredi.
J’abuse de ce billet pour effectuer un sondage auprès de vous : tongs ou espadrilles ? (Les personnes possédant des « Crocs » sont exclues de ce sondage).

Spécial bonus track (souvenirs pour les uns, découverte pour les autres).