Grosse surprise en arrivant à l’agence ce matin : Le boss nous attendait avec de délicieux croissants au chocolat, un excellent café et une énorme enveloppe en kraft argenté de haute qualité parfumée au doux parfum de fleur d’oranger.
Sur nos bureaux, point de dossiers ni de post-it mais des tulipes, tellement de tulipes qu’on se croyait en Hollande.
Il nous a complimenté sur nos tenues, s’est chargé d’accrocher nos manteaux dans la penderie, augmenté le chauffage pour nous éviter le port de 4 gilets et 2 écharpes …
Après les «Merci, merci patron, c’est adorable» et les « Je voulais profiter de cette journée de la femme pour vous montrer à quel point vous êtes formidables», il nous suggère d’ouvrir la fameuse enveloppe.

Elle contient un plan et des bons cadeaux. Beaucoup de bons cadeaux.
Il nous explique que Karl L et Marc J nous attendent quelque part au Grand Duché pour s’occuper de nos tenues d’été, d’hiver, de mer, de montagne, de ménage, bref de tout notre dressing pour les 10 ans à venir.

Oui, Karl L et Marc J sont visionnaires. (John G pensait l’être aussi mais c’est raté.)

Boss est ravi de voir nos mines réjouies et nous demande juste de ne pas rentrer trop tard car il nous attend pour déjeuner dans un gastro à la mode avant notre après-midi «spa».

Quelle belle journée!
Nous sommes tellement heureuses d’être des femmes.
Et puis ce soir quand nous rentrerons chez nous, nos Jules nous attendront avec des fleurs et une enveloppe au doux parfum de fleur d’oranger …

La vraie vie :
Boulot : « Bande de morues, aujourd’hui c’est Mardi gras aussi, ça vous va tellement mieux, vous êtes complètement à la masse, vu l’heure à laquelle vous arrivez le matin, je devrais même plus vous ouvrir la porte, au boulot et vite … »
Maison : » T’as pensé au pain? Quoi non? T’as que ça à faire … Non j’ai pas sorti la poubelle, parce que tu trouves que je fous rien, c’est ça? « 

Belle journée de la femme à toutes!